Vous vous trouvez ici : Yakati >> Qui possède vos données ?

Formats : Qui possède vos données ?

Les données que manipule le programme sont A VOUS

Quelles ques soient les prétentions des éditeurs de programmes informatiques, les données que manipulent les programmes ne leur appartiennent pas. Vos données sont à vous et vous devez à tout moment pouvoir y accéder. La lecture du blog formats-ouverts.org est très édifiante sur ce sujet.

L'accès aux données doit être garanti : l'interopérabilité

Le programme n'est pas là pour prendre en otage les données de l'utilisateur. Un programme qui enregistre les données sous un format qui ne peut être pratiquement ou légalement utilisé par un autre logiciel est une entrave à la liberté de l'utilisateur.

Le maître mot de l'informatique d'aujourd'hui connectée au réseau est l'interopérabilité. Il s'agit d'un enjeu majeur pour tous les utilisateurs. On pourrait dire que le fait de pouvoir opérer sur des données à partir de logiciels différents est encore plus important que la liberté du code informatique pour assurer la liberté de l'utilisateur.

L'interopérabilité ne peut se développer pleinement qu'en reposant sur des standards au format ouvert. Le web présente déjà de nombreux exemples de tels standards. Le langage HTML des pages web, le format des e-mail sont des formats ouverts qui garantissent que depuis un poste sous MacOS, sous Windows, sous un Unix ou sous GNU/Linux vous pourrez accéder aux informations qu'ils véhiculent et échanger ces informations avec tous les autres utilisateurs.

Les dangers des formats de données fermés (propriétaires)

Ils sont nombreux, nous pouvons en citer quelques uns

Les exemples ne manquent pas, hélas, de logiciels abandonnés par les éditeurs et qui laissent l'utilisateur sans recours[ 1] ou de logiciels qui changent de format de données à chaque version, vous obligeant à acheter la mise à jour sous peine de ne plus pouvoir utiliser les données produites avec des versions plus récentes !

La solution : l'utilisation de formats ouverts

Les logiciels libres utilisent des formats libres (même si parfois ils savent décrypter certains formats propriétaires pour pouvoir interopérer avec eux).

Ceci est d'ailleurs pris en compte par le gouvernement puisqu'on lit dans Le Journal Officiel n° 143 du 22 juin 2004 qui publie la loi n° 2004-575 du 21 juin 2004 pour la confiance dans l'économie numérique (référence NOR: ECOX0200175L) au Titre Ier (De la liberté de communication en ligne), Chapitre Ier (La communication au public en ligne), Article 4 :

On entend par standard ouvert tout protocole de communication, d'interconnexion ou d'échange et tout format de données interopérable et dont les spécifications techniques sont publiques et sans restriction d'accès ni de mise en oeuvre.

[ 1] J'ai personnellement perdu de nombreuses données "emprisonnées" dans des fichiers Microsoft Word 5 version Macintosh, que je ne peux plus lire car le programme et les machines le faisant tourner ont disparu. En "bidouillant" il est possible de récupérer une partie des données brut, avec cependant le casse tête des encodages de caractères, mais par exemple pas les images, ni les mises en page. Des sociétés existent pour la récupération de données dans ce type de configurations, mais il est assez scandaleux de devoir payer pour récupérer ses propres données, alors qu'on n'a fait aucune fausse manoeuvre... sauf celle, toujours très grave, d'utiliser un format propriétaire !

Page précédente : Mentions légales
Page suivante : Deux conceptions du logiciel : libre ou propriétaire

Retour à l'accueil | Contact | Mentions légales | Politique de confidentialité | Plan du site | Dernière modification : 29/05/2013 11:52:57
Copyright © 2008-2017 Marc GUILLAUME ---. Tous droits réservés.

Linux powered suhosin Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

passion bricolageRépertoire Annuaires informatique Yakati.com Pagerank Notation de yakati.com

Health for yakati.com Website whorth for yakati.com