Vous vous trouvez ici : Yakati >> Logiciel libre

Les principaux acteurs du Logiciel Libre

De nombreuses visions du LL mais des principes communs

Il existe de nombreuses licences logicielles libres. Si souvent elles se distinguent sur des points de détail, elles se conforment toutes aux principes définis par les deux instances décrites ci-dessous. Les critères de ces deux organismes permettent de s'assurer de la compatibilité entre elles des licences libres.

REMARQUE IMPORTANTANTE : de façon pragmatique pour l'utilisateur final, si les considérations ci-dessous sont importantes, le grand avantage du logiciel libre est le suivant :

Si vous disposez de compétences et de temps, ou de temps pour acquérir les compétences nécessaires vous pourrez dépenser moins d'argent puisque vous pourrez vous passer des prestataires de service en tout ou en partie.

SI vous ne disposez ni du temps ni des compétences ni de l'envie ou la possibilité d'acquérir ces compétences vous pourrez faire appel à un prestataire de services.

En général vous serez entre ces deux positions, vous pourrez devenir autonome pour des tâches simples, uniquement en vous autoformant (Internet est rempli de ressources de qualité) et reposer sur l'expertise d'un prestataire pour les aspects plus complexes.

Avec le logiciel propriétaire , ce choix n'existe pas,  vous devrez dépenser de l'argent pour acquérir des compétences, et dans de nombreux cas vous serez de toute façon tributaire d'un prestataire de services.

La FSF et le projet GNU

La Free Software Foundation (FSF) a été fondée en 1984 par Richard M. Stallman, chercheur en intelligence artificielle du MIT pour permettre aux informaticiens et utilisateurs d'informatique d'échanger et de partager leurs connaissances et leurs développements logiciels. Sa définition des logiciels libres privilégie une approche éthique à une approche technique.

Logo GNUR.M. Stallman s'appuyant sur la FSF, pour donner corps à ce projet de principe, à lancé le projet GNU (GNU's not Unix) destiné à fournir un système d'exploitation compatible avec Unix qui serait librement utilisable par tous. Cet ensemble complet d'outils permettant à un ordinateur de fonctionner, associé au noyau (programme central d'un système d'exploitation) Linux (projet initié par Linus Torvalds) a donné le système d'exploitation GNU/Linux.

Définition de la FSF

Le projet GNU fournit une licence de distribution en accord avec ses principes que n'importe quel programmeur peut utiliser pour ses créations.
Cette General Public Licence (GPL) est la licence sous laquelle est distribué le noyau Linux et la majorité des programmes présents dans une distribution GNU/Linux.

Dans la définition de la FSF un logiciel libre se caractérise par quatre libertés et une obligation :

  1. La liberté d'exécuter le programme, pour tous les usages (liberté 1);
  2. La liberté d'étudier le fonctionnement du programme, et de l'adapter à vos besoins (liberté 2).
  3. La liberté de redistribuer des copies, donc d'aider votre voisin, (liberté 3);
  4. La liberté d'améliorer le programme et de publier vos améliorations, pour en faire profiter toute la communauté (liberté 4).

Pour profiter des libertés 2 et 4 l'accès au code source est une condition requise.

L'Open Source Initiative

Logo de l'open source initiativeFondé par Eric S. Raymond, l'Open Source Initiative (OSI) a vu le jour en 1998 lorsque l'éditeur Netscape a décidé d'ouvrir le code de son navigateur internet.

Les idée de l'OSI sont proches de celles de la FSF, mais l'OSI met l'accent sur la qualité technique des logiciels libres laissant de côté les aspects éthiques chers à la FSF. Dans les milieux commerciaux et industriels on se réfère plus souvent à l'OSI, qui sans doute présente un aspect plus rassurant, en se cantonnant dans le domaine purement technique. Les logiciels de l'OSI sont cepdendant ni plus ni moins libres que deux de la FSF.

La définition de l'OSI

La définiition de l'OSI en dix points n'est pas aussi concise que celle de la FSF mais les libertés offertes sont les mêmes. Je vous laisse la consulter sur leur site.

En exemple un extrait de leur site internet

The basic idea behind open source is very simple: When programmers can read, redistribute, and modify the source code for a piece of software, the software evolves. People improve it, people adapt it, people fix bugs. And this can happen at a speed that, if one is used to the slow pace of conventional software development, seems astonishing.

Traduction : L'idée de base derrière l'open source est très simple : quand des programmeurs peuvent lire, redistribuer et modifier le code source d'un porgramme, ce dernier évolue. Les gens l'améliorent, l'adaptent, corrigent les boques. Et cela peut arriver à une vitesse, vue du point de vue du développement traditionnel de logiciels, qui semble extraordinaire.

Les licences libres

Il existe plusieurs dizaines de licences répondant aux critères définis par l'OSI ou la FSF. Mais les plus importantes sont La GNU/GPL et la licence BSD (Berkeley Software Distribution). Beaucoup de licences libres tirent leur origine de projets libres particuliers qui ont eu besoin de mettre au poins une licence pour protéger leur travail et qui ensuite peuvent être utilisées par d'autres logiciels comme par exemple la licence Apache liée au serveur web du même nom.

CeCILL une licence française créée par le CEA, le CNRS et l'INRIA

Voici un extrait du site internet de la licence CeCILL

Dans ce contexte et tout en conservant au mieux l'esprit de ces licences, le CEA, le CNRS et l'INRIA ont entrepris la rédaction de contrats de licences de logiciels libres présentant les caractéristiques suivantes :

  • pour accroître la sécurité juridique elles désignent un droit applicable (et les tribunaux compétents pour juger d'éventuels litiges), en l'occurrence le droit français, conforme au droit européen et qui a vocation à concerner 27 pays (la désignation d'un droit applicable ne porte pas atteinte au caractère international d'un contrat),
  • elles précisent exactement l'étendue des droits cédés,
  • elles encadrent la responsabilité et les garanties accordées par les concédants dans les limites permises par le droit français et européen,
  • la version française et la version anglaise font également foi (la première s'imposant, de par la loi, aux organismes de recherche et établissements publics français).

Le CEA, le CNRS et l'INRIA ont ainsi élaboré CeCILL, la première licence qui définit dans ce cadre les principes d'utilisation et de diffusion des logiciels libres tout en restant dans l'esprit de la GNU GPL. Cette licence a vocation à être utilisée en particulier par les sociétés, les organismes de recherche et établissements publics notamment français et plus généralement par toute entité ou individu désirant diffuser ses résultats sous licence de logiciel libre, en toute sécurité juridique. CeCILL est aussi tout à fait adaptée pour des projets internationaux.

Page précédente : Deux conceptions du logiciel : libre ou propriétaire
Page suivante : L'offre en logiciels libres

Retour à l'accueil | Contact | Mentions légales | Politique de confidentialité | Plan du site | Dernière modification : 14/02/2014 10:38:32
Copyright © 2008-2017 Marc GUILLAUME ---. Tous droits réservés.

Linux powered suhosin Valid XHTML 1.0 Transitional CSS Valide !

passion bricolageRépertoire Annuaires informatique Yakati.com Pagerank Notation de yakati.com

Health for yakati.com Website whorth for yakati.com